29/08/2010

Tracey Thorn - Love and its Opposite

traceythornloveanditsopposite.jpg
J'avais laissé Tracey Thorn dans une caisse à souvenirs étiquetée "années nonante", n'étant, depuis lors, pas au fait de son actualité. A cette époque, Tracey était chanteuse du duo Everything but the Girl, qui en 1996 creva le plafond avec leur tube Missing, ou plus exactement le remix par Todd Terry de ladite chanson. Ce groupe disparut ensuite de la surface des médias, peut-être est-ce le fait d'avoir percé grâce à un remix électro, alors que leurs propres compositions peinaient à se faire entendre... c'est ce qu'on appellera quelques années plus tard l'effet Starsailor, dont je ne manquerai pas de vous reparler. Auparavant, Tracey avait travaillé avec Massive Attack (rien que ça) sur l'album Protection, c'est d'ailleurs sa voix qui se greffait sur la plage titulaire de l'album - et à présent j'en entends beaucoup parmi vous soupirer "aaaaah oui c'est elle !!".

 
Dès lors, vous conviendrez aisément que Tracey Thorn fait partie de ces chanteuses à la voix imparable. Sur quelque musique que ce soit, acoustique ou électronique, elle est capable de faire s'agiter vos entrailles jusqu'à vous soulever à vingt centimètres du sol. Tracey est à l'underground ce que Maurane est à la variété française : un piètre physique porteur d'un timbre hors du commun. Mais halte aux moqueries faciles ! A vous qui, à la lecture de ces premières lignes, aurez ressorti votre Hit Connection 96 du vieux bac à cd du fond de l'armoire, j'annonce une excellente nouvelle : Tracey est toujours parmi nous ! Après ces quelques années de flou, la britannique nous fait découvrir son second album solo, intitulé Love and its opposite. La curiosité me taraudait de placer ce laser dans mon lecteur, moi-même possédant le Hit Connection 96, mais également l'album Protection de Massive Attack (ceci dit pour rassurer les puristes). Oui, ensemble, dépoussiérons Tracy !

 
Avec les premières mesures de l'album survient le "ouf" libérateur et soulageant : son magnifique timbre est toujours intact ! Pour ce qui est de la musicalité, on se trouve plutôt dans de la pop langoureuse, faite de piano, guitare sèche ou bluesy, batterie à faible puissance. Cette base relativement classique n'a sans doute pour autre but que de mettre en exergue cette voix merveilleuse, dont j'accompagne la description de propos dithyrambiques depuis le début de cet article. Certes... mais le fait est que ce manque de profondeur musicale laisse une bonne place pour un dessert. En outre, si la vitesse de rythme est confortablement alternée tout au long de l'album, c'est dans l'ensemble relativement mou.
  
 
Le doute n'est pas permis : Love and its opposite est un album romantique, qui propulsera les amoureux sur la peau d'ours au coin du feu. Les mélomanes et autres fans de Protection resteront, comme moi, sur leur faim. Quant à ceux qui en sont restés au Hit Connection 96, je ne peux malheureusement rien faire pour vous ...
    
Tracey Thorn
   
Love and its Opposite
  
Tarif : 5/10
  
Ecoutez :
   
 
 
Redécouvrez :