10/09/2010

Sarah Blasko - As Day Follows Night

SarahBlasko.jpg

      

Sur scène ou sur pochette, un minois angélique peut de prime abord refléter une certaine niaiserie musicale. Le cas échéant, on qualifiera l'artiste et son œuvre à l'aide de termes peu élogieux, souvent formés de doubles syllabes, comme "gnan-gnan" ou "cul-cul" pour ne citer que ceux-là. Je ne serai pas fourbe au point de vous citer l'un ou l'autre exemple concret (surtout pas celui d'une chanteuse blonde, québécoise, et amatrice de tatouages). Non, cette introduction n'a pour but que d'attirer votre attention sur le fait que parfois, les taches de rousseur ne font pas forcément l'innocence.
            

     
Artiste complète, la jolie Sarah Blasko nous arrive de Sydney, où elle mène une carrière solo depuis 2002. Elle se fait très discrète par chez nous... et c'est bien dommage, car pour un album qui ne paie pas de mine, As Day Follows Night est une agréable surprise! Du premier au dernier titre, la recette reste la même: Sarah pose sa voix pure sur une orchestration suave, faite de guitares, de violons, et d'une poignée de sons électroniques adéquats. Si l'album s'imprègne d'un rythme posé, et parfois lourd, la variété des compositions, et l'émotion dégagée par la chanteuse, permettent à l'ensemble de ne pas tomber dans le marasme. Certaines chansons comme All I Want sont de petits bijoux.            

 

As Day Follows Night possède un côté touchant qui peut par moments faire penser à l'album "The reminder" de Feist, un modèle du genre. A prescrire pour les fans de musique apaisante!

     


Sarah Blasko

As Day Follows Night

Tarif: 6.5/10



Ecoutez:

 

All I Want

Bird on a wire

Sleeper Awake


 

Les commentaires sont fermés.