11/03/2013

Portishead @ Rockhal

portishead,post rock,beth gibbons,rockhal

 

 

Ce dimanche à la Rockhal, c’est une foule des grands soirs qui attend patiemment l’arrivée d’un groupe à l’aura encore teintée de mystère, malgré un parcours de près de vingt ans. Deux décennies au cours desquelles il n’a fallu que trois albums à Portishead pour marquer son style et son époque, sans jamais complètement sortir d’une pénombre qui leur sied à merveille.


Armés d’un show qui n’a guère évolué depuis la dernière tournée, les natifs de Bristol ont rempli leur rôle, sans grande surprise. Leur post rock atypique, parfois minimaliste et chargé d’une forte dose de stress, suffit à faire son effet. Nul besoin d’un show décoiffant, de décors de science-fiction ou de lumières kaléidoscopiques. L’écran géant, diffusant des séries d’images altérées, suffit à plonger l’audience dans cette singulière ambiance froide et angoissante, puisque sur scène, le groupe reste statique.


En live comme sur album, la valeur ajoutée de Portishead reste la voix claire et plaintive de Beth Gibbons, que ses mimiques accompagnent à merveille. Yeux fermés, posture voûtée, mains jointes autour du micro comme dans une prière, la blonde semble plongée en permanence dans une transe au ralenti. Bien plus que le style, elle possède aussi la classe ; son chant est techniquement parfait – si ce n’est un couac en milieu de concert, dont les raisons m’échappent encore, mais qui oblige le groupe à reprendre un titre depuis son début… ça arrive aussi aux plus rodés. Dans l’ensemble, l’interprétation est perfectionnée, mais s’éloigne rarement des versions studio, et donc, se dispense de toute prise de risque. La playlist s’oriente autour de « Third », leur dernier album en date, aussi tourmenté que succulent. Mais le groupe n’oublie pas les quelques titres jadis diffusés en radio, « Glorybox » ou « Sour times », qui permettent aux moindres fans parmi la foule de pousser la chansonnette. Une foule venue en nombre, fait étonnant lorsqu’on connait le faible intérêt du public luxembourgeois pour les groupes alternatifs. Comme une lueur d’espoir en ces lieux parfois peu éclairés.


 

Portishead @ Rockhal,

Dimanche 10 mars 2013

Note :  ♪♪


portishead,post rock,beth gibbons,rockhal

portishead,post rock,beth gibbons,rockhal

portishead,post rock,beth gibbons,rockhal


 

Les commentaires sont fermés.