12/05/2013

IAMX - The Unified Field

iamxunifiedfield.jpg

 

 

A l’heure où la télé multiplie les émissions où l’on recherche, hum hum, de nouveaux talents et voix exceptionnelles, à l’heure où certains groupes étiquetés « mélo gothique »  remplissent des stades en trempant dans la niaiserie et la facilité, Chris Corner, vrai artiste de son état, reste quant à lui scandaleusement méconnu. Il est vrai qu’en musique, il faut généralement faire un choix entre publicité et intégrité.

 

Heureusement, des solutions existent. Prenez lepledging,qui tel un rayon de soleil dissipant un ciel maussade, se répand de plus en plus sur la toile. Ce principe consiste à proposer aux internautes, dans une période définie et moyennant un certain prix, une liste d’articles relatifs à leur groupe préféré. Le but étant de rassembler des fonds, qui permettront la production d’une œuvre personnelle de qualité, sans devoir succomber aux désidératas des marchés musicaux. Le catalogue peut partir du CD dédicacé à 20 euro, passer par des instruments ou tenues de scène à plusieurs centaines d’euro, et se terminer en apothéose, par une invitation VIP avec accès en backstage pour un concert, suivi d’un dîner en compagnie de l’artiste dans un restaurant chic de la ville, au prix de 1000 euro la soirée. C’est ainsi que Chris Corner a financé le cinquième et nouvel album de son projet IAMX. Une fois son appel de fonds mis en ligne, il ne lui a fallu qu’une heure pour atteindre 100% de son objectif, le ratio final dépassant même les 800%. Cela se passe de tout commentaire sur le lien qui l’unit à ses fans.

 

Après avoir remercié ses loyaux « beautiful people » comme il aime les appeler, Corner a injecté cet argent dans un album finalement intitulé « The Unified Field », mais aussi dans un clip vidéo très pro, pour accompagner la diffusion du single du même nom. Un titre électro, lisse et au refrain entêtant, assez accessible que pour lui permettre d’élargir son public. Un titre qui n’annonce pourtant pas la couleur de ce nouvel opus, où demeure cette typique aura ténébreuse, malgré un léger virage vers une douceur permanente. Seule la plage d’ouverture, « I Come With Knives », rappelle le versant torturé de son ancien répertoire. Après celui-là et la plage titulaire, défilent une série de balades mélo mais très personnelles, parfois plus folk que réellement électroniques. Sur ces balades, la voix de Corner soulève les mélodies, et parfois même le cœur de celui qui écoute. D’autres titres comme « Walk with the noise » sont plus décisifs, exaltants, sans pour autant déborder d’adrénaline. Tout cela confirme l’assagissement remarqué sur « Volatile Times », le précédent disque sorti il y a deux ans.

 

Loin du strass qui ne manquerait pas de lui ouvrir les bras s’il vendait son âme, Corner poursuit sa route et son histoire de très belle façon. Puisse-t-il ne jamais renoncer à cette liberté !

 


IAMX

The Unified Field

Note : 



Ecoutez:

I Come With Knives

The Unified Field


Les commentaires sont fermés.