04/12/2013

Manic Street Preachers - Rewind the film

manic-street-preachers-rewind-the-film.jpg

 

 

De l’histoire extra-musicale des Manic Street Preachers, on retient surtout la disparition de Richard James Edward en 1995. Les deux semaines précédant une tournée promotionnelle aux States, Edward vide son compte en banque, retrait après retrait. Et du jour du départ, il ne donnera plus jamais signe de vie.  Une enquête permet de retracer son itinéraire ; son appartement de Cardiff, un hôtel de Newport, un bus, un taxi et enfin, une station service près du Severn Bridge, au nord de Bristol. D’autres témoignages existent, mais les conclusions sont que c’est de ce pont qu’il a mis fin à ses jours. Quand on évoque sa disparition, c’est au sens propre, car son corps n’a jamais été retrouvé. Edward ne sera déclaré mort « présumé » qu’en 2008.

 

Quant aux autres, ils ont continué à jouer sans lui. Sortant la bagatelle de cinq albums dans cette dernière décennie séculaire, et cinq autres dans la suivante. Toujours dans un style propre, un rock pop, propre, mais légèrement écorché. Avec leur longévité, et leur répertoire garni de tubes (« Motorcycle Emptiness », « A desire for a life », « La tristesse durera » en français dans le texte, « If you tolerate this your children will be next », ou ma préférée « There by the grace of God »), les Gallois sont sans doute l’un des groupes les plus sous-estimés de sa génération.

 

Rewind the film sort du cadre habituel. Moins spontané, et plus cérémonial, pour offrir au final autant de profondeur. Il multiplie les featuring (Lucy Rose, Richard Hawley, Cate Le Bon) et les orchestrations (cordes et cuivres, percussions variées), dans une atmosphère mêlant gaité et mélancolie, qui tient parfois du conte, bien influencée par le rock opéra des 70s. Les mélodies accrochent rapidement, apaisent et captivent sans créer de tension. Ne souffrant que de l’absence d’une explosion qui le rendrait presque parfait, le onzième bébé des Manic’s affiche une grande maturité. Aussi surprenant que ravissant.

 


Manic Street Preachers

Rewind the film

Note : 

 

 

Ecoutez:

Show me the wonder

Rewind the film

 

Les commentaires sont fermés.