16/11/2014

Royal Blood (éponyme)

royalblood.jpg

 

Royal Blood, c’est la nouvelle sensation du rock anglais. Deux gamins de Brighton qui ont mangé leurs céréales en écoutant Jack White, Soundgarden et Led Zeppelin. Deux potes au style dépotant qui se trouvent les yeux fermés, et dont les Arctic Monkeys étaient déjà fans avant qu’ils ne sortent quoi que ce soit.

 

Royal Blood, c’est du « drum and bass » au sens littéral, 100% musclé avec  0% de six cordes. Du blues-rock juteux, sans pépin, pelure ni fioriture, qui en revient à l’essentiel : l’adrénaline pure. Un style aussi condensé que leur album, une galette de 32 minutes à peine mais qui ne contient que du single. Pas d’intro interminable, ni de pause langoureuse, non, que du fuel pour sauter en l’air et agiter ses membres et ses cheveux (pour ceux qui en ont).

 

Royal Blood, c’est sans doute ce qui se fait de mieux cette année en termes d’association simplicité-efficacité. A voir s’ils pourront s’embraser sur la durée, ou si le feu s’éteindra aussi vite qu’il s’est propagé.

 

 

Royal Blood (éponyme)

Note :  ♪ 

 

 

Ecoutez :

Figure It Out

Little Monster

Out Of The Black

Come On Over

 

Les commentaires sont fermés.