07/09/2011

Austra - Feel it break

Austra_FeelItBreak.jpg

 

 

Dans la mythologie scandinave, Austra est la déesse de la lumière. Retenez-le, ça vous sera utile le jour où vous aurez un buzzer sour la main, et Julien Lepers face à vous. Le band qui porte ce nom est emmené par une chanteuse canadienne, d'origine lettonne (j'aurais voulu l'inventer, que je n'aurais pas fait aussi bien). Le groupe de Katie Stelmanis, c'est son nom, trempe dans la New Wave version "Visage", à savoir de l'électro sombre et lancinante. Les mélodies sont construites sur une palette de sons doux et glacés, à la manière de l'électro germanique monophonique dont Kraftwerk est le modèle absolu. Trente ans plus tard, Austra flirte davantage avec The Knife ou Au Revoir Simone. La mesure est relativement pondérée, bien que la cadence de certains titres soit plus exaltée.

 

Le genre n'est pas nouveau, mais c'est via la partie vocale que Feel it break se démarque. Agrémentée d'un soupçon d'effet, la voix dolente de Katie fait plus que compléter l'atmosphère. Au-delà de la musique, qui reste partiellement basique, c'est véritablement ce chant, plaintif et touchant, qui créé la dimension émotive conséquente dans laquelle on ne peut que s'engouffrer. Même s'il n'explore pas un registre harmonique bien large, cet album est tout sauf ennuyeux. Le résultat a quelque chose de mystique et d'interpellant, comme le serait une sérénade de valkyries contemporaines. A écouter posément et attentivement, c'est savoureux.

 

 

Austra

Feel it break

Tarif : 7.5/10

 

 

Ecoutez:

Spellwork

The Choke