01/06/2011

The Dø - Both ways open jaws

images.jpg

 

The Dø est un groupe au nom formé par les initiales de ses deux membres que sont Dan Levy, sans lien de parenté avec l'écrivain préféré des ménagères, et Olivia Merilahti. Quant au "o" barré, il fait référence aux origines scandinaves de cette dernière. Peut-être pas, après tout, car même si elle m'aide à introduire mes chroniques, l'étymologie n'est pas le sujet de ce blog.

Album à l'étiquette générique folk rock, Both ways open jaws nous conduit dans un univers sombre et intimiste, teinté d'un soupçon d'angoisse et d'une pointe de mélancolie. Le duo utilise une flopée d'instruments, et cette diversité apporte à l'ensemble une dimension organique tout à fait pertinente. Les côtés fâcheux de ce disque sont, tout d'abord, un nuage de morosité ambiante, plus ou moins présent d'une chanson à l'autre. On vous dira que c'est le style qui veut ça. Ensuite, lorsqu'elle se perche haut, la voix d'Olivia laisse échapper quelques piaillements, qui à la longue peuvent provoquer un sentiment incongru de nervosité. Le résultat est tout de même abouti, car malgré un rythme immuable et une large palette de gris, l'écoute nous absorbe comme une goute d'eau au contact d'une éponge.

De plus, The Dø est une nouvelle démonstration que les Français chantent plus souvent en anglais que l'inverse. Les mauvaises langues diront que c'est ainsi qu'on les préfère...

 

The Dø

Both ways open jaws

Tarif: 6.5/10

 

 

Ecoutez:

Too insistent