24/09/2011

Miles Kane - Colour of the trap

mileskane.jpg

 

Des Beatles à Oasis, en passant par les Stone Roses, Miles Kane est le digne descendant d'une lignée de rockeurs anglo-saxons. A seulement 25 ans, et ce même si son look lui en fait paraître 40, il peut déjà se targuer de trois expériences en groupe, toutes couronnées de succès : The Little Flames, The Rascals, et plus récemment son duo avec Alex Turner, sous le nom de Last Shadow Puppets. On retrouve d'ailleurs un peu de cet esprit dans son premier album solo, en plus d'un accent très british commun au leader des Arctic Monkeys.

 

Colour of the Trap commence très bien. Come Closer, plage d'ouverture tranchée et rythmée comme un pendule, aurait pu être écrite par Jack White. Rearrange est plus aérée. Mais déjà, la variation des styles fait mouche. On apprécie la très légère touche psychédélique ; il n'y a pas de quoi planer, simplement se laisser glisser gentiment, comme un hovercraft en inertie sur l'eau. Cette gentillesse est d'ailleurs le défaut principal de cet album. En dehors des deux premières plages, peu de titres se collent aux tympans. Certains trempent quelque peu dans l'oisiveté, comme "Mr Fantasy", qui sonne comme ce que John Lennon a fait de plus gnangnan. Miles Kane ne manque certainement pas de talent, ses compositions suintent de maturité, et font d'une patte déjà très ferme. Mais globablement, "Colour of the trap" manque d'un brin de pêche.

 

 

Miles Kane

Colour of the Trap

Tarif : 6/10

 

 

Ecoutez:

Come Closer

Rearrange