11/08/2011

Metronomy - The English Riviera

5060107728172.jpg

 

Formé à la fin du siècle dernier, ce quatuor anglais fait partie d'une nouvelle vague de groupes indie, dont il est difficile de cerner les aspirations exactes. Ce qui, au passage, parfait leur image de vrais artistes. Leur petit dernier, intitulé The English Riviera, présente cependant un fil conducteur assez net.



Ils y expriment un répertoire globalement electropop, bien plus "pop" que réellement électro, mais penchant vers ce qu'on appelle l' "easy listening", soit un style épuré, organique, qui rentre dans l'oreille comme un courant d'air traverse une moustiquaire. Il en va ainsi tout au long de l'écoute ; la musique semble filtrée, de façon à ne garder que de bonnes ondes rafraîchissantes. Sur la carte des genres (ce fameux plan subjectif et métaphorique qui permet aux plus torturés de se faire une idée), on se trouve dans les parages de groupes comme Air ou Grizzly Bear.



La musicalité paraît légère : dans les grandes lignes, on distingue une voix haut perchée, une guitare acoustique, une batterie qui distribue des fla et titille la cymbale ride, et un clavier qui dispense une ribambelle de sons très frais, plus ou moins psyché. Ce minimalisme apparent est en vérité rudement bien ficelé ; ces Anglais savent où ils veulent en venir, et y parviennent sans détour. Mais encore faudrait-il s'assurer de nous emmener avec eux... car l'harmonie constante et parfois trop oxygénée peut facilement nous faire perdre le fil. Dans les moments les plus simples, notre concentration ne résiste pas, et l'album redevient CD, simple décor au sein duquel on ne se fond plus. A d'autres moments, on peut aussi se sentir à l'étroit, à cause d'une intimité trop présente. Quant aux nuances d'un titre à l'autre, elles existent bien, mais sont très fines. Si bien qu'une fois passée la première partie de l'album, la suite ne nous surprend plus.

 


Metronomy

The English Riviera

Tarif: 6/10

 


Ecoutez:

The Bay

Everything goes my way