25/01/2010

Dernières écoutes - Massive Attack - Heligoland

massive attack - heligoland

 

Voici du lourd !

 

Massive Attack est un des groupes les plus importants de l'histoire musicale de ces vingt dernières années comme ça, c'est dit d'entrée. Et ce même si jusqu'ici, ils n'avaient sorti que 4 albums studio (et une compil best of en 2006). Débarqué dans les bacs en 1991, leur premier opus Blues lines se voulait influencé par le Hip Hop, apportant toutefois à ce style une dimension harmonique supplémentaire : le Trip Hop était né. 19 ans plus tard, cet opus et les trois qui suivirent n'ont pas pris un gramme de ride. Ce sont des références, des albums de chevet pour de nombreux autres artistes, reconnaissant le talent d'un groupe dont on ne tarit parfois pas assez d'éloges...

 

L'histoire de Massive Attack est parsemée de changements de line up. Ce fut d'abord un trio, qui devint ensuite duo, pour se réduire enfin au seul Robert Del Naja alias 3D sur le dernier album en date, 10.000th window. C'était en 2003, il s'agissait d'un sublime album sombre où les influences Hip Hop du début laissaient la place à des sonorités electro, plus brumeuses et lancinantes. Huit longues années plus tard, Heligoland marque le retour aux machines de Daddy G, ce grand noir ténébreux dont la voix est si grave qu'elle semble sortie d'un 45 tours de Barry White diffusé en vitesse 33 tours - cette comparaison étant à peine exagérée.

 

Parlons également des participations extérieures. Nombre d'artistes renommés ont au fil des années greffé leur voix sur les compositions du groupe, et non des moindres ; citons par ordre chronologique...

Shara Nelson, qui tenta une carrière solo après Blue Lines, sans trop de succès.

Horace Andy, reggae man humble et ancien, qui accompagne le groupe depuis sa naissance dans les studios de Bristol,

Tracey Thorn, une des plus belles voix anglaises de la fin du siècle dernier, surtout connue pour être celle du groupe Everything But The Girl,

Et Sinead O'Connor, l'Irlandaise rasée qu'on ne présente plus.

 

Heligoland, une des nouveautés les plus attendues de 2010, ne déroge pas à la règle. Au générique figurent les noms de Tunde Adepimbe (chanteur et leader du groupe New-Yorkais TV On The Radio), Martina Topley Bird (qui présente les premières parties de l'actuelle tournée de Massive Attack), mais surtout celui de Damon Albarn, monsieur Blur et Gorillaz. Bref, avec un palmarès aussi pesant et un casting aussi scintillant, on ne peut s'attendre qu'à un album resplendissant ! Et pourtant ...

 

Le retour de Daddy G apporte une tournure soul par rapport aux deux albums précédents. Hélas, ce qui est sensé être une évolution gangrène le disque. Privé du courant électronique qui faisait la beauté de 10,000th window, le style Massive Attack s'assagit, et en deviendrait presque ennuyeux. Aucune des dix chansons de l'album ne décolle réellement, l'ensemble se caractérisant par une surprenante timidité à laquelle le duo ne nous avait pas habitués. Les idées sont bonnes, l'originalité est bien au rendez-vous, mais bon sang, qu'est-ce que ça peut être calme ! Prenons la plage 3 en exemple, Splitting the Atom, que l'on penserait volontairement ralentie. La suivante, Girl I Love You, a tout ce qu'il faut pour faire trembler les murs, comme les Angel ou Risingson d'antan. Mais on sent une retenue, à croire qu'au moment de l'enregistrement, un nourrisson dormait dans la pièce d'à côté... ça manque cruellement de poivre et de peps.

 

Si l'épatant Horace Andy n'a rien perdu de sa superbe, la néophyte Martina Topley Bird ne possède pas le charisme vocal de Shara Nelson ou Tracy Thorn. Quant à Tunde Adepimbe et Damon Albarn, leur présence passe quasiment inaperçue ... ils n'apportent en tout cas aucune valeur ajoutée à l'album, les meilleurs morceaux étant interprêtés par 3D et Daddy G.

 

Intrinsèquement, Heligoland n'est pas mauvais. Mais de la part de tels mastodontes, c'est rudement décevant. Il ne fait en tout cas pas le poids face au reste de leur discographie, et comme chaque portée possède un maillon faible, gageons que celui-là ne passera pas l'hiver.



Massive Attack

Heligoland

Tarif : 4/10

 

Ecoutez:


Pray for rain

Girl I Love You

Paradise Circus

 

Redécouvrez:

 

Unfinished Sympathy (1991)

Angel (1998)

Teardrop (1998)

Butterfly Caught (2003)