23/09/2014

The Antlers - Familiars

FamiliarsAntlers.jpg

 

 

The Antlers sont les auteurs d’une des plus belles œuvres des cinq dernières années : le doux, troublant et intrusif Burst Apart sorti en 2011. Trois ans plus tard, les New Yorkais confirment qu’ils sont décidément un groupe hors pair. Contrairement à son prédécesseur, ce nouvel opus se retient bien de sonder nos âmes. En revanche, il explore une nouvelle route de la voie lactée musicale, à savoir celle, improbable, qui relie Radiohead à Frank Michael. Oui, le rock indé romantique existe, et ce disque en est la preuve.

 

 

Recueil de balades nocturnes, composées avec de vrais morceaux de piano, contrebasse et saxophone, Familiars s’apparente à un tour de gondole à Venise. C’est beau. C’est magique. Mais c’est également long. Et répétitif. Impassibles et suffisantes, les mélodies déclament l’amour sans réelle passion. Le rythme défile comme un paysage silencieux, tandis que la musicalité ne varie pas d’un pouce tout au long des neuf plages que dure ce disque, « durer » étant ici un verbe plus que contextuel. Il ne s’agit pas d’une déception, ni de brûler ce qu’on a adoré. Mais pour produire un effet à ce point paisible, un EP aurait largement suffi.

 

 

The Antlers

Familiars

Note :  ♪ 

 

Ecoutez:

Hotel