01/05/2010

Mes albums cultes - Union of Knives - Violence and Birdsong

UOK

 

 

Derrière ce nom peu ordinaire, potentiellement sujet à toutes les interprétations, se cache un groupe originaire de Glasgow. Leur style se situe quelque part entre le trip hop et le rock electro industriel.

 

Autour de cette formation écossaise règne un vide de médiatisation, qui les laisse méconnus du grand public, et même de la plupart des connaisseurs. Jusqu'à présent, leurs passages dans nos contrées se comptent sur les doigts d'une main de personnage Simpson, tandis que leur discographie se limite à ce seul et unique album : Violence and Birdsong. Pourtant, sa qualité est indéniable. De simplement injuste, le manque de reconnaissance dont ils font l'objet en deviendrait presque frustrant.

 

Violence and Birdsong est une vraie figure de style. Il n'y a absolument rien à jeter sur cet album. Les arrangements, l'atmosphère, le cheminement et les transitions entre les titres, tout semble parfait pour tinter à l'oreille des amateurs du genre comme une cloche pavlovienne.

 

La plage qui ouvre l'album s'intitule Opposite direction. Des basse et batterie lourdes, au sonorités synthétiques, naissent un rythme imposant et lancinant. Les mélodies planantes, qu'elles proviennent d'une guitare ou d'une machine électronique, et les voix qui s'y entremêlent, masculine et féminine, peaufinent l'ensemble et y apportent une touche réellement savoureuse. L'atmosphère ainsi créée donne le ton au reste de l'album.

 

Entre sentiments positifs et négatifs, l'intensité ne diminuera pas d'un souffle. Si Opposite direction nous promène au dessus des nuages, des titres plus stressants comme Evil has never ou I decline imposent un style sombre, tendu, mais toujours aussi prenant. L'éclaircie survient avec Taste for Harmony, chanson pop rock à la touche glamour, qui débouche sur un sulfureux Lick Black Gold, où la basse vibrante et la voix susurrante donnent de véritables frissons - de quoi ressusciter des instincts primaires auprès de vieilles oreilles ménopausées.

 

Le style Union of Knives pourrait se définir comme un mariage entre IAMX et Massive Attack, moins explosif que les premiers mais plus soutenu que les seconds. Quiconque apprécie les groupes précités, ou d'autres comme Archive, Portishead ou The Big Pink, ne pourra qu'apprécier cet album à sa juste valeur. D'un point de vue personnel, je le place sans hésiter dans le top 3 de sa décennie.

 

 

Union of Knives

Violence & Birdsong

2006

 


Ecoutez:


Opposite direction

Evil has never

I Decline

Taste for Harmony

Lick Black Gold