30/09/2014

Allah Las - Worship The Sun

allah_las_worshipcover.jpg

 

Pour un artiste, l’étape du second album est très importante. Vous le savez, à présent que je l’ai pertinemment détaillé dans la chronique précédente. Dans l’hypothèse saugrenue où vous l’auriez manquée, j’y expliquais qu’hormis la question du timing, se pose celle de l’évolution musicale. L’artiste doit se renouveler, sans aller jusqu’à effectuer un virage drastique. Ceci pour la simple raison qu’il n’y a qu’un bovin pour manger chaque jour la même herbe de la même pelouse.

 

Cette question du renouvellement, les Allah-Las ne se la sont visiblement pas encore posée. Sur cette seconde galette, les Californiens s’accrochent à leur low-fi psyché, digne d’une lointaine époque où même les chauves portaient des fleurs dans les cheveux. A croire qu’elle fut composée et enregistrée en même temps que la première, la durée combinée des deux albums pouvant effectivement tenir sur un seul et même CD. Au-delà du style, les titres sortent du même moule en termes de rythme, format et durée, tel issus d’une production à la chaîne, dispensant leur support de la moindre esquisse de surprise.

 

Il m’est dès lors difficile de trouver de nouvelles choses à dire, par rapport à la chronique publiée il y a deux ans, si ce ne sont de nouvelles blagues capillaires, que je préfère garder pour leur troisième album. De fait, ce registre leur convient tellement bien qu’ils pourraient en sortir dix à la suite. Il y a bien un moment où on finira par se lasser.

 

 

Allah Las

Worship The Sun

Note : ♪ 

 

 

Ecoutez:

Had It All